top of page

Une politique économique locale en errance

Dernière mise à jour : 27 avr. 2021



Ou l’envoi de signes contradictoires…


Les propriétaires de restaurants et de cafés sont encore dans une grande incertitude économique.

Après avoir déjà subi les effets de deux confinements, ces commerces manquent grandement de visibilité sur leur prochaine date de réouverture. La fin du troisième confinement n’est pas encore clairement définie et les dernières rumeurs évoquent une ouverture sans contrainte de jauge pour seulement mi-juin.

Dans cet environnement défavorable, il conviendrait donc de ne pas donner à nos commerçants des signaux contradictoires sur les mesures de défense de l’économie locale. Malheureusement les messages successifs envoyés par la majorité municipale ont de quoi déconcerter nos professionnels.

Si nous saluons les exonérations de droits de terrasse, la campagne de soutien par autocollants, malgré des résultats mitigés en matière de retombée, nous déplorons un manque de consistance dans l’action.

Que dire en effet de la très récente autorisation relative à l’installation d’une caravane ambulante, en face de la nouvelle base nautique du Pouldu, qui offre de 10H00 à 18H30 aux passants, des repas à emporter, des boissons et cela 7 jours sur 7.

Si nous n’avons rien contre l’initiative d’entreprendre (bien au contraire !), comment justifier cette décision alors que nos entrepreneurs locaux n’ont toujours pas le droit d’ouvrir leur établissement et tentent de survivre ou de limiter leurs pertes, en proposant de la vente à emporter ?

Ce type de commerce (vente itinérante) ne supporte pas les mêmes charges que les commerces fixes.

Cette concurrence autorisée par la Mairie est surprenante et cette décision est d’autant plus incompréhensible que notre premier magistrat a déclaré publiquement, lors du conseil municipal du 25 Février dernier et de façon on ne peut plus clair, qu’il était hostile aux foodtrucks et assimilés sur la commune.

Lors de ce même conseil, notre Maire justifiait sa décision de faire retirer le distributeur de pizzas automatique installé dans la zone de Keranna, notamment et en partie par le fait qu’il venait faire de la concurrence aux commerces déjà ouverts sur notre commune, et qu’il n’avait pas les mêmes contraintes en matière de charges (voir vidéo Conseil sur Facebook aux 93ème et 94ème minutes).

Alors, comment peut-on aujourd’hui justifier qu’en l’espace de quelques semaines ce qui n’était pas permis pour l’un le soit dorénavant pour l’autre ?

Où est la cohérence ? Qu’est-ce que ce « clientélisme » ? Est-ce le résultat de courants opposés au sein de la majorité sur la politique à tenir ?


Tout le monde comprendra donc qu’il y a un malaise dans la politique économique de la commune qui conduit à une improvisation malsaine.

Quelle qu’en soit la raison, nous appelons donc nos élus à clarifier leur communication, à mettre de l’ordre dans leurs actions et leurs discours et enfin être en accord avec eux-mêmes.

Le flou sur les dates d’ouverture des commerces concernés étant déjà une source d’inquiétude, n’en rajoutons pas en ouvrant la porte à de nouveaux concurrents ambulants, surtout pendant cette période de crise pandémique, sur qui pèsent beaucoup moins de charges que pour les établissements sédentaires.

Il convient d’attendre la fin de la crise sanitaire actuelle avant d’ouvrir de tels nouveaux services, afin que tous les commerces soient sur un pied d’égalité.

371 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Commenting has been turned off.
leodekernevenaz
leodekernevenaz
Apr 17, 2021

C'est vrai, il faut des règles claires pour éviter les litiges ...

Voir cet article : Le food truck d’un chef étoilé sème la zizanie dans le Centre Bretagne


https://www.20minutes.fr/societe/2808655-20200627-bretagne-food-truck-chef-etoile-seme-zizanie-centre-bretagne


Les food truck (camion de nourriture) sont de nouveaux acteurs dans le monde de la restauration.

Souvent originaux, il proposent une solution rapide et à coûts modérés pour une population jeune en demande de ce type d'offre.


C'est un investissement, des emplois ...

En période de Covid19, ce n'est pas plus aberrant que les rayons traiteurs des grandes surfaces ou des offres des géants de la junk food !


La petite caravane qui propose des formules originales qu'ils sont les seuls à proposer (ex : Tacos) personnellement ne me dér…


Like
bottom of page