top of page

Testez vos connaissances dans ce quiz




En 7 questions !



La "mairie de Clohars Carnoët" a répondu dans un article du 13 Aout au communiqué de l’opposition concernant la dérive budgétaire du centre d’interprétation Gauguin et de la saisie du tribunal administratif sur les délibérations concernant l’acquisition/cession des terrains nécessaires à l'édification du centre. Nous souhaitons rappeler en toute modestie qu'en tant qu'élus de l'opposition nous faisons aussi partie de l'institution municipale. Ce n'est donc pas la "mairie" qui a rédigé cet article.


Nous vous proposons aujourd'hui de distinguer dans ces déclarations du 13 aout le vrai du faux en 7 Questions.


Commencez !


Question 1

Dans le communiqué, les explications tant attendues sur les 800 000 € de dépassement de budget ont été développées. Vrai – Faux ?

Question 2

Première affirmation : « un point régulier est fait en conseil municipal, les commissions concernées, consultées »

Vrai – Faux ?

Question 3

Deuxième affirmation : « les citoyens…approuvent sans réserve sa réalisation (Centre d’interprétation) » Vrai – Faux ?

Question 4

Troisième affirmation :« l’acquisition du foncier à l’amiable est en cours » Vrai-Faux ?

Question 5

Quatrième affirmation : « Le lancement des travaux est prévu début 2024 » Vrai-Faux ?

Question 6

Cinquième affirmation : « Il contribuera à la vie économique » du Pouldu » Vrai-Faux ?

Question 7

Sixième affirmation « L’opposition multiplie les démarches pour ne pas perdre la face, ses arguments pour empêcher sa réalisation tombant un à un ». Vrai-Faux ?







Question 1

Cet évènement majeur n’est pas abordé. Aucune justification sur la dérive conséquente du budget n'est apportée. Tous les consommateurs constatent chaque jour l'augmentation continue du prix des denrées alimentaires, mais notre maire engage des centaines de milliers d'euros supplémentaires comme si la crise n'existait pas pas.


Question 2

Aucune commission, qu’elle soit Finance, Culturelle, ni l’ensemble des élus du conseil municipal, n'ont été informés d’un dépassement de budget. Cette information a été faite par la presse directement par le maire. Pas de débat, pas de vote, pas de démocratie. Par contre en conseil municipal, on n'oublie pas de rappeler qu'avec la crise de l'énergie, une attention particulière aux dépenses de la collectivité doit être en permanence apportée.


Question 3

La réunion publique de présentation de la scénographie, le 10 aout 2023 n'a attiré qu'un public très confidentiel et la presse n'en n'a même pas fait mention. Pourtant des centaines de personnes, précisément 1477, ont dénoncé ce projet, et quelques centaines d'autres sont venues manifester physiquement à plusieurs reprises, mais elles ne semblent pas exister, pourtant elles désapprouvent sans réserve.


Question 4

Ce n’est pas une acquisition à l’amiable. Des terrains appartenant à des particuliers ont été gelés par le maire dans le plan local d’urbanisme et maintenant dans le PLUI, les classant volontairement en zone 1AUE puis en 1AU, de telle sorte que les propriétaires ne puissent plus avoir la pleine liberté de disposer de leur bien. On ne peut donc négocier à "l’amiable" sous la menace d’une expropriation.


Question 5

On ne peut préciser une date de début de travaux, quand une procédure judiciaire est en cours et qui peut durer plusieurs années. Il est dangereux de répandre de fausses informations quand on ne contrôle pas le tempo imposé par la justice. Notre maire n’annonçait 'il pas pendant sa campagne électorale à qui voulait l’entendre et dans la presse, que l’ouverture du projet Hôtelier de Doëlan se ferait en 2023.


Question 6

Le centre d’interprétation Van Gogh à St Remy de Provence, très similaire à celui qui est envisagé pour Gauguin, dégage un déficit annuel de 245 000 € avec une saison touristique qui va de début avril à fin octobre. Il y aura des retombées économiques favorables au Pouldu dont pourront éventuellement profiter certains commerçants, mais globalement les finances de la commune seront affectées négativement.


Question 7

S’il est exact que « les démarches sont multipliées », nos arguments avancés contre ce projet se vérifient au cours du temps, n’en déplaise à notre premier magistrat. Risque annoncé de dérapage sévère du projet malheureusement confirmé. Risque annoncé d’une sous-estimation d’un déficit d’exploitation ce que nous avons pu démontrer. Risque d’une surévaluation des subventions accordées au projet. Le maire n’a-t-il pas reconnu lui-même que les 80% ne seront jamais atteints et de loin.


Vous avez passé un bon moment, alors évaluez votre score et passez une bonne fin d’été !



Nous vous rappelons que nous avons besoin de votre soutien financier pour notre action en justice. (Voir article du 5 aout 2023). Vous pouvez soit souscrire à notre cagnotte en ligne ,lien ci-dessus et anonymement si vous le souhaitez, soit remettre un chèque libellé à "Avenir et proximité" à un des membres de l'opposition.

Ce combat contre la démesure nous le menons pour vous.









Cet article vous a plu, abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.

380 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page