top of page

Les Cloharsiens ont choisi !









L’extension de la maison Marie Henry c’est non !


Après l’annonce par le Maire début juillet de son projet d’extension de la maison musée Marie Henry, nous avons publié deux articles dans la gazette pour exposer nos raisons contre cette entreprise. Puis nous avons décidé de publier une lettre rédigée par un cloharsien, non lié à notre gazette, lettre issue des nombreux courriers d'encouragement reçus suite à nos articles. Ces trois parutions ont recueilli autour de 1500 vues ce qui démontre combien nos concitoyens se sentent concernés par ce sujet.


Parallèlement à cette information, et suite à vos sollicitations nombreuses, nous avons lancé une pétition en ligne et sur papier, pour que vous, Cloharsiens, puissiez directement vous prononcer sur le projet.

De mi-juillet à fin août nous sommes allés frapper à des centaines de portes, au bourg, au Pouldu, à Doëlan. Bien que nous soyons qu’un petit groupe par le nombre, jamais un travail de rencontre de cette ampleur n’a été mené entre élus et habitants. Nous avons passé un nombre incalculable d’heures à vous écouter, à dialoguer et à expliquer.


Votre accueil, Mesdames et Messieurs a été remarquable. Dans plus de 95% des cas vous avez accepté de signer cette pétition, sans compter plusieurs dizaines de personnes solidaires avec notre démarche, mais qui n'ont pas voulu que leur nom apparaisse pour diverses raisons bien compréhensibles.

De ces entretiens, il en ressort que vous montrez un intérêt certain pour la culture sous toutes ses formes, mais indéniablement vous considérez que trop de ressources y sont consacrées. Et effectivement, vous l'avez directement exprimé par le scrutin du 1er tour des départementales en juin dernier, par le vote de 62% des cloharsiens qui ont rejeté la candidature de l’adjointe à la culture.


Des leçons auraient dû être tirées de ce signal fort et, tout comme nous, vous ne comprenez pas cet entêtement ou aveuglement à poursuivre dans la démesure culturelle au détriment d’autres priorités non satisfaites que vous nous avez exprimées.


A nouveau vous avez manifesté votre mécontentement et le résultat est sans appel.

Nous nous étions fixés comme objectif de réunir 800 signatures pour faire comprendre à notre maire l’irrationalité de son projet.


Grâce à vous nous avons dépassé cet objectif de plusieurs centaines de noms .


Ces signatures sont à 90 % celles de Cloharsiens et le reste essentiellement celles d'habitants de communes limitrophes où de résidents saisonniers.


Ce nombre considérable a été atteint en dépit de la période estivale qui n’a pas été favorable au porte à porte, de très nombreux habitants étant en vacances. Nous aurions pu continuer à collecter encore pendant plusieurs semaines , mais déjà avec bien plus d'un millier de signatures de Cloharsiens, total jamais atteint dans l’histoire de la commune, notre maire doit tirer la conclusion de ce second avertissement et donc abandonner ce projet non désiré.


Nous vous remercions donc chaleureusement pour le soutien apporté à cette pétition qui est d'abord la vôtre et nous avons une attention particulière pour les peintres et autres artistes locaux qui eux aussi se sont mobilisés dont certains activement, dans la collecte de signatures. Cette collaboration efficace montre que ce projet, même dans le monde de la culture, est loin de faire l'unanimité et est au final porté par très peu de personnes.

Nous voulons également souligner que dans la liste des signataires, des ex supporters de la liste Kloar Solidaire et Dynamique nous ont apporté aussi leur nom, estimant que les envies de grandeur de leur élu ne sont plus en phase avec leurs convictions.

C’est ce que l'on constate également à l'intérieur de la majorité au conseil où ce projet divise.


Lors du conseil municipal du 23 septembre, nous avons donc annoncé au maire l'ampleur du résultat de cette pétition. Celle-ci ne lui a pas été remise en main propre, mais sera déposée en préfecture d'ici quelques jours à l’attention de Philippe Mahé, préfet du Finistère qui, lors de sa visite dans notre commune mi-juillet, indiquait lui-même selon la presse, que ce projet d’extension, devait être soutenu par la collectivité. Clairement il constatera que ce n'est pas le cas.


Nous nous excusons de ne pas vous communiquer immédiatement le décompte précis du nombre de signatures, mais nous estimons que celui-ci doit être présenté en priorité au Préfet du Finistère. Encore un peu de patience...


Nous n’ignorons pas bien sûr, que 25 millions d’euros ont récemment été alloués à Quimperlé Communauté dans le cadre du Contrat Territorial de Relance et de Transition Ecologique (CRTE) et incluant une part du financement de la maison musée.

Nous allons attirer l’attention de Mr le Préfet que, mis à part la construction en elle-même, ce projet ne créera pas de nouvelle activité économique significative et enfin ne contribuera en rien à la transition écologique.


Notre demande est que ces fonds de relance soient utilisés pour ce que les habitants souhaitent voir réaliser en priorité : entretien et réfection des routes, plan de circulation, réels aménagements pour réduire la vitesse, amélioration du réseau d’assainissement, écoles, pistes cyclables, chemins côtiers…


Mais nous espérons que face à l’évidence, la sagesse l’emportera. L'avis des Cloharsiens doit être entendu et respecté.


Cet article vous a plu , abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.




405 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page