top of page

Le mensonge par les chiffres



Tromperie publique


Jeudi 21 mars 2024, lors de la réunion publique demandée par un collectif de Cloharsiens sur le projet Gauguin, le maire annonçait cette soirée comme celle de « l’heure de la vérité des chiffres ».


Depuis lors, nous avons pris le temps d’évaluer ces « vérités » et les conclusions sont pour le moins navrantes.


Passons donc en revue certaines « vérités » annoncées par le Maire lors de cette réunion.


-  Montant du projet.

Dès le début de la séance, le maire laissait entendre que l’opposition, comme on a pu le lire dans le compte rendu du journal Ouest France du 22 mars dernier, (Voir en fin d’article), aurait évoqué un montant d’investissement de « 7 à 8 Millions d’Euros ». Nous contestons formellement ces affirmations et, bien sûr, nous défions quiconque de trouver dans un compte rendu de conseil municipal, ou dans notre blog, de telles allégations.  

Non, ce n’est pas la vérité.


-   Nombre d’entrées annuelles à la maison Marie Henry.

Le maire a présenté au public 9 000 entrées annuelles. Dans notre article du 21 juillet 2021, nous écrivions déjà que les services financiers de la mairie nous avaient communiqué les recettes de 2016 à 2020 qui montraient 4 200 entrées payantes en moyenne chaque année pour un public total autour des 7 000 entrées. En Avril dernier, nous avons à nouveau demandé aux services administratifs de la mairie les bilans de fréquentation de la maison Marie Henry entre 2021 et 2023.  En 2023, il est exact que la fréquentation a été de 9 000 personnes (avec une météo estivale mitigée). Cependant, dans le rapport 2023 qui nous a été remis, on y lit que seuls 51% des visiteurs ont payé le plein tarif. De plus, on constate qu’on y a fait venir des centaines de scolaires pour certainement améliorer les statistiques.

Nous sommes donc très loin des 9 000 entrées payantes, ce qui n’a évidemment pas été précisé et pourtant, ce sont bien ces entrées qui limiteront l’important déficit à venir.

Dans son allocution, le maire a également indiqué à la surprise générale que le site de l’abbaye St Maurice dégageait un déficit annuel de 90 000 €.

Jamais en trois mandatures, élus comme citoyens n'ont eu vent de cette information.


Non, ce n’est pas encore la vérité.


-  Les subventions du projet.

Lors de cette réunion, nous avons tous vu la baronnie locale accourir pour venir soutenir notre maire, en difficulté face à ses administrés mécontents.

Ils ont vanté le niveau de subventions obtenues, autour de 63% du coût du projet, et se sont auto-congratulés pour cette réussite à collecter tant de financements.

Dans l’article de presse du 22 mars relatif au compte rendu de la réunion publique, à propos des aides du Département, on peut y lire : « Ce centre Gauguin va bénéficier de subventions du Département d’un montant de 608 000 €, décomposés en 408 000 € en 2024 et 200 000 € en 2027» (Voir aussi sur la photo ci-dessus prise lors de la réunion du 21 mars).    

                                   

Le mercredi 24 avril, nous avons été reçus par les responsables du Département au siège du Conseil Départemental à Quimper, pour évoquer ce financement. Pour 2024, et contrairement aux affirmations du maire qui a présenté 408 000 € de subventions pour la phase 1, nos interlocuteurs ont clairement indiqué que ce montant était faux, puisque non encore voté et, que s'il était voté, il serait vraisemblablement moindre de 25 %. 


Le 8 mai 2024, le Conseil Départemental a voté le volet 2 du « Pacte Finistère 2030 » et a attribué définitivement au projet 300 000 € et non 408 000 €. (Voir document officiel plus bas et le lien https, car ce que nous annonçons est vérifiable et non des conjectures).


On nous a donc trompés sciemment et publiquement.


Pire, lors de notre visite, les responsables départementaux ont rejeté formellement l’information d’un total de 608 000 € versés par le Département. Ce n’est que pure spéculation de la part de notre premier magistrat.

Ils émettent aussi de sérieux doutes sur la contribution des autres collectivités pour 2027/2028 (560 000 €) car rien n’a été voté en ce sens.


Ce n’est donc pas, toujours et encore, la vérité.


La facture à payer directement pour les Cloharsiens va donc être bien supérieure à celle annoncée par notre maire, pour un projet qui ne les concerne pas. Preuve en est que, dans les bilans de la Maison Marie Henry qui nous ont été communiqués, il est indiqué que la fréquentation des Cloharsiens, selon les années, oscille entre 1 à 2%. (Nous tenons à disposition ces bilans sur demande à notre adresse mail).


Informations fausses, informations biaisées.


Décidément depuis la dissimulation d’un projet culturel de plusieurs millions dans son document de programme officiel de campagne électorale, qui a constitué un acte de mauvaise foi incontestable et incontesté, notre premier magistrat continue à refuser aux Cloharsiens, transparence, rigueur et respect.


Demain est jour d’élection Européenne et, même si dans notre commune la démocratie est mise à rude épreuve depuis 4 ans, la majorité des élus du pays en demeurent de farouches défenseurs. Alors demain, allez voter. Ne pas voter, c'est laisser les autres décider pour nous et c’est se priver du moyen le plus simple de peser sur notre destin. On assiste à une longue récession démocratique dans le monde depuis quelques années, alors ne laissez pas la chance que nous avons de nous exprimer encore librement, car les décisions Européennes nous touchent tous dans notre quotidien.

En cette semaine de mémoire, n'oublions pas que des milliers de jeunes hommes et femmes sont morts pour défendre les valeurs du monde libre.



Cet article vous a plu, abonnez vous sur notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.



452 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page