top of page

Pour un Conseil Municipal des Jeunes






Encourager à la citoyenneté et favoriser la participation à la démocratie locale


Dans nos pays occidentaux, nous constatons depuis des années un déclin de l’engagement civique et politique de la jeunesse.

Sa participation dans les scrutins nationaux et locaux est en baisse régulière et certains s’inquiètent même pour l’avenir de nos démocraties, parce que les comportements à l’âge adulte dépendent fortement des habitudes prises plus jeune.


Parce que les adolescents et pré-adolescents, sensibilisés à une pratique de la démocratie, seront les libres penseurs et bâtisseurs de notre société future, il est essentiel d’éduquer notre jeunesse sur les questions de l’engagement civique, de lui permettre d’exprimer des opinions, d’écouter celles des autres, de s’engager, de proposer, de développer ainsi sa connaissance de la démocratie et l’inciter à voter plus tard.


Les dispositions de la loi du 6 févier 1992 permettent à une municipalité de créer des comités consultatifs sur tous problèmes d’intérêt communal, associant des personnes ne siégeant pas systématiquement au conseil municipal.


C’est ainsi qu’a été créé à Clohars un comité des sages et pourtant, le tiers du conseil municipal de notre cité est déjà composé de retraités.

Mais, sans doute, ne sont-ils pas encore assez sages …


L’avenir de notre commune est dans sa jeunesse et c’est pourquoi nous souhaitons la création d’un Conseil Municipal des Jeunes (CMJ).


Ce serait une démarche éducative à la démocratie locale pour développer l’écoute, la prise de parole, et permettre à nos enfants de s’impliquer dans la vie communale :

- Prendre des initiatives, proposer des actions et/ou mener des projets

- Créer des liens avec les élus adultes, avec les autres jeunes, avec les personnes âgées et le reste de la population

- Réfléchir et suggérer des idées sur le thème de la citoyenneté bien sûr, mais aussi sur la solidarité, l’environnement, le sport, la sécurité routière, etc.

- Gérer un petit budget pour mener à bien les projets retenus

- S'exprimer sur les projets en cours

- etc.


Ce conseil serait une structure institutionnelle de la commune, qui se présenterait sous la forme d’un lieu privilégié d’apprentissage, d’animation et d’exercice de la démocratie, qui reconnaitrait le jeune comme citoyen à part entière.

ll ferait des propositions aux élus, donnerait son avis sur les projets concernant la jeunesse. Devenir élu municipal des jeunes, serait l’opportunité pour ces enfants de développer leur sens de l’intérêt général, de leur faire comprendre le fonctionnement des institutions républicaines « en situation », et de les associer à certains projets pour les sensibiliser aux questions d’actualité et de citoyenneté.


Le CMJ aurait donc pour mission d’initier les enfants à la vie politique réelle, de collecter les idées et initiatives émanant de l’ensemble des enfants et des jeunes, pour améliorer la vie dans le cadre de leur municipalité.

Il aurait pour objectif final de les traduire en projets au bénéfice de tous.

Ces idées et projets seraient ensuite présentés au Maire de la commune pour retenir ceux qui seraient ensuite inscrits au programme de la ville.


Concrètement, ce conseil serait composé d’enfants résidant obligatoirement sur la commune, issus des classes de CM1, CM2, 6ème et 5ème, peu importe l’école ou le collège d’appartenance.

Après présentation des enjeux et des responsabilités, ils seraient volontaires et élus par les enfants Cloharsiens.


Ce CMJ, présidé ou assisté par un conseiller municipal élu, l’adjoint à la jeunesse par exemple, se réunirait en séance plénière périodiquement, environ 3 fois par an.

A l'instar du Conseil Municipal de la Commune, les jeunes feraient suite aux travaux qui auraient été réalisés dans des commissions ou groupes de travail, ces dernières instances se rencontrant une à deux fois par mois.

Le conseil serait nommé pour une durée de deux ans et renouvelé par de nouvelles élections pour multiplier les participants.


Nos jeunes ont des choses à dire, des envies, des propositions.

Il est de notre rôle de les guider, de les accompagner dans la formulation et la concrétisation de leurs projets.

C’est en favorisant leur participation qu’ils pourront acquérir une autonomie et prendre conscience de leur pouvoir de transformation, de leur statut de citoyen.


En conclusion, nos élus doivent organiser un CMJ en fonction des attentes de nos futurs adultes ; il est fondamental que les jeunes puissent prendre part à la vie municipale pour l’avenir de notre modèle de démocratie.

Suivons l’exemple de très nombreuses municipalités de France qui ont déjà leur CMJ et, sans aller très loin, citons : Guidel, Riec , Rédéné , Queven et tout récemment Locunolé.



144 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Los comentarios se han desactivado.
bottom of page