top of page

Mais où sont passés les 455 logements ?

Dernière mise à jour : 24 juil. 2021













Analyser, comparer et ...comprendre.


Le télégramme a publié il y a quelques jours un article relatant la diminution de la part des résidences secondaires sur l’intercommunalité et surtout sur le littoral, notamment Clohars-Carnoët.



Nous nous sommes étonnés du manque d’analyse de ces données et de l’empressement de certains élus (Facebook de Jérome Le Bigaut) à relayer cette information pour argent comptant en indiquant que la vérité " ne résiste pas aux chiffres".... et que la "politique dynamique" et " volontariste " de la majorité sur le logement a permis cette réduction de la proportion de résidences secondaires dans la commune.


Malheureusement, quand on fait un effort minimum pour examiner en détail les données avancées, on aboutit à la conclusion contraire...


Nous vous proposons donc dans cet article une mise en perspectives des chiffres avancés dans la presse, avec tout d’abord un petit récapitulatif du recensement des logements sur la commune ces dernières années.





















Source :


Comme on peut le constater, il y a bien une nette diminution des logements secondaires entre 2007 et 2012 (moins 455 logements en 5 ans !). Pourtant cet effondrement paraît complètement disproportionné par rapport à la réalité des transactions immobilières, surtout quand on voit que seulement 22 résidences principales ont été créées sur la même période !!


On constate par ailleurs aussi que subitement depuis 2012 le nombre de maisons secondaires continue de croitre sur la commune et on note aussi qu’entre 2007 et 2012, 341 logements ont disparus en globalité.


Mais alors où sont passés ces 455 logements disparus ?


Cette incohérence apparente nous a amenés à contacter l’INSEE (Institut National de la statistique et des Etudes Economiques) qui nous a précisé, qu’en 2007 de nouveaux critères de comptabilisation des résidences secondaires avaient été mis en place : les mobiles homes dans les campings non ouverts à l’année ne seraient plus pris en compte dans le calcul par exemple… les communes très touristiques, comme Clohars, sont donc directement impactées par ces nouveaux critères , puisque onze campings sont présents sur la commune. (cf fiche thématique logement 2018 - paragraphe 3.7.1 - disponible sur le site de l’INSEE).


Il est donc complètement aberrant de comparer des chiffres d’avant 2008 avec des chiffres d’après 2008 car ils ne sont plus comparables. Alors même si la majorité a tendance à nous rappeler régulièrement que nous ne connaissons rien à la gestion d’une commune et que nous sommes donc incompétents, il s’avère que des élus avec une expérience de plus de 12 ans, ne sont mêmes pas capables de comprendre à minima des chiffres simples et se targuent d’une réussite qui n’en est pas une , car elle n'existe pas !


Un autre phénomène à prendre en compte dans cette évolution et expliqué dans un article de presse du 4 juillet 2021 , qui dit ceci " il y a eu clairement un changement de destination avec des résidences secondaires qui, l'âge de la retraite venue, deviennent des résidences principales". (Voir lien ci-dessous)




Cet article vous a plu , abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.



377 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page