top of page

La rénovation de la rue de Quillien : l'arbre qui cache la forêt.




Prévus à l’automne, puis début décembre, les travaux de rénovation de la rue de Quillien ont enfin débuté le 10 janvier dernier, pour une période de travaux d’environ 5 mois, et un budget annoncé de 540 000 € HT environ (source Kloar Infos n°54 Automne 2022).


Quel soulagement pour tous ses riverains et tous les autres cloharsiens qui empruntent quotidiennement cet axe majeur du centre bourg !


Après plusieurs décennies d’un entretien quasi inexistant, caractérisé par son revêtement complètement délabré, la rue de Quillien faisait également l’objet de problèmes d’écoulement et d’évacuation des eaux pluviales, rendant périlleuse la circulation des piétons, amenés parfois, par temps de pluie, à marcher sur la chaussée.


Il devenait donc urgent que nos élus se penchent sur sa rénovation, sachant que cette rue fera à l’avenir l’objet d’une circulation encore plus dense qu’aujourd’hui, du fait du développement de la commune et de l’urbanisation effrénée du centre bourg.


Nous nous réjouissons donc de cette rénovation en espérant que les choix de revêtement (enrobé phonique?), les aménagements des bas-côtés, seront judicieux et qualitatifs pour les riverains et les piétons, et permettront de réduire par exemple les bruits de roulement et de vitesse souvent excessive sur cet axe.


Si cette rénovation est unanimement approuvée, force est de constater que celle-ci est objectivement et malheureusement l’arbre qui cache la forêt.


Ce chantier, dont se féliciteront sans doute notre Maire et son équipe, occulte et occultera les dizaines d’interventions qui sont à entreprendre sur des axes secondaires, à savoir toutes ces voies communales qui sont elles aussi dans un état lamentable, se dégradant au fil des années, à cause d’un budget annuel d’entretien affecté très insuffisant et manifestement sous-évalué par rapport à d’autres dépenses, culturelles notamment.


Notre premier magistrat, au fil de ses mandats, a en effet privilégié des investissements et des projets lui garantissant une aura, lui donnant l’image d’un Maire « bâtisseur », entreprenant et dynamique, au détriment notamment de l’entretien des routes communales, un sujet politique certes moins médiatique et gratifiant, mais pourtant crucial puisque ces routes et rues sont empruntées, elles aussi, quotidiennement par les cloharsiens.


Voici l’illustration non exhaustive de nos propos (vous qui lisez cet article auriez certainement de nombreux clichés à partager !), de ces axes communaux dont l’état laisse perplexe :


Route de Porsac'h


Porsmoric - Croas An Ter



Rue des ajoncs au Pouldu


Allée Julien Le Grevellec



Kernoal Kerlou-Manéric


Arrêtons-nous là, chacun ayant compris que nous pourrions aisément organiser une exposition de photos illustrant l'ampleur du travail à réaliser.


Nous souhaitons donc, à l’occasion de cette rénovation de la rue de Quillien, qu’une véritable discussion s’instaure avec nos élus pour que le budget annuel alloué à l’entretien de nos voiries soit nettement revu à la hausse et qu’un plan pluriannuel de rénovation soit établi.


En renonçant au projet de Musée, ou en affectant ne serait-ce qu’une partie du prêt de 2 000 000 € voté en Conseil Municipal à l’automne dernier, la commune disposerait déjà de fonds conséquents pour rénover un grand nombre d'axes communaux !


Une fois de plus, nos élus doivent faire preuve de responsabilité et ne peuvent plus continuer à investir régulièrement des centaines de milliers d’euros uniquement dans des équipements de loisirs et culturels (plus de 330 000 € HT pour le nouveau de parc de glisse à Bellangenet, achats d’œuvres d’art, musée….) et délaisser des investissements tout aussi importants et utiles pour toute la population cloharsienne et estivale.


L’action politique locale doit donc également être centrée autour de vraies problématiques du quotidien, comme le maintien de notre patrimoine communal, dont les routes et leur entretien font nécessairement partie.


En conclusion, nous souhaiterions ajouter que nous pourrions aussi nous pencher sur l’état des routes départementales, dont certaines, tout comme la rue de Quillien, traversent notre agglomération et dont la rénovation, essentiellement à la charge de la commune, devrait elle aussi être envisagée rapidement : citons la route de Doëlan après le rond-point de Langlazic (voir photo en fin d’article), après le rond point de Langlazic, dont le revêtement est considérablement délabré mais également la route de Moëlan, d’autres axes encore à Doëlan, comme la rue du Lavoir (voir photo en fin d’article), et tant d'autres au Pouldu et ailleurs.


Bref, que de futurs chantiers nécessaires et urgents, après la rue de Quillien, pour le grand bénéfice de l’ensemble des Cloharsiens et pour l’image de notre commune classée « station de tourisme » !


Mais, encore faut-il qu’ils soient budgétés, programmés, et qu’ils soient une priorité politique…



Route de DOËLAN secteur de Langlazic

DOËLAN rue du Lavoir


Cet article vous a plus , abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.



480 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page