top of page

La commune du Faouët abandonne l’extension de son musée

La raison l’emporte sur la passion.


A partir des années 1860, de nombreux artistes peintres arrivent en Bretagne pour trouver une vie plus calme que dans les grandes villes et trouver des paysages typiques, source d’inspiration. Si certains d’entre eux s’établissent sur le littoral, d’autres vont privilégier la campagne.


C’est ainsi que la commune du Faouët se transformera progressivement en véritable foyer artistique. La petite cité de caractère accueille de nombreux artistes, Français et étrangers, qui s’y établissent, définitivement ou temporairement, contribuant à une renommée qui dépassera les frontières de l’hexagone. L’architecture des chapelles Saint-Fiacre et Sainte-Barbe , les halles couvertes seront notamment le sujet de milliers de toiles, aujourd’hui dispersées, révélant cette effervescence passée.


Une part de cette richesse extraordinaire a pu être rassemblée dans un musée inauguré en 1987. Celui-ci est installé dans un ancien couvent d’Ursulines du 17e siècle. Il abrite une collection de plusieurs centaines d’œuvres originales (peintures, dessins, gravures…) présentées par roulement lors des expositions temporaires. Le musée du Faouët obtient l’appellation « musée de France », attribuée par le ministère de la Culture.


Le vaste bâtiment, aujourd’hui sous exploité pour exposer un maximum d’œuvres, devait faire l’objet de lourds travaux de réhabilitation, prévus pour durer deux ans. Le coût du chantier était estimé à 2,5 millions d’euros, en partie subventionné, et devait ouvrir courant 2025. Ces aménagements devaient doubler sa surface d’exposition, permettant ainsi de valoriser sa propre collection, constituée de 426 œuvres peintes entre les milieux des 19e et 20eme siècles.


Le maire du Faouët Christian Faivret et ses élus viennent d’annoncer que ce chantier annoncé de longue date, a vu son coût doubler en l’espace de quelques mois, passant de 2,5 à 4,9 millions d’euros, la faute notamment à la hausse du coût des matériaux.

4,9 millions seraient insupportable financièrement pour la commune et, d’un commun accord, les membres du conseil municipal ont décidé de ne pas réaliser ce projet.


Nous ne pouvons que saluer le sens des responsabilités des élus du Faouët qui veulent éviter, pour de nombreuses années, d'inévitables difficultés budgétaires pour leur commune. Nous saluons également les élus de château-Neuf-du Faou, qui ont limité l’extension du musée Sérusier à 2,8 millions, pour rester dans une enveloppe raisonnable. Dans ces deux exemples nous parlons d’établissements culturels labellisés Musée de France, pas de pseudo musée bien sûr.


A Clohars, le budget du centre d'interprétation, qui lui ne sera jamais labellisé, augmente régulièrement de plusieurs centaines de milliers d'euros depuis son annonce en juillet 2021, mais cela n’émeut pas nos élus. Cette attitude jusqu’au-boutiste peut se comprendre car, outre le fait que le maire ait renié tous ses engagements publics sur la maitrise budgétaire du projet, dont le coût final pourrait être encore bien plus élevé , ce ne sera pas lui qui aura à gérer à l'avenir la lourde charge financière des emprunts de l’investissement, ni les importants déficits de fonctionnement d’ores et déjà prévus. Cela entravera pendant des années les capacités d’actions de son successeur, mais comme dit le dicton « après moi le déluge ! ».


Ce musée est un gouffre financier et une supercherie intellectuelle et culturelle. On en veut encore, pour preuve supplémentaire, l’anniversaire des 120 ans de Gauguin qui, annoncé dans le programme des festivités de notre commune en début d’année 2023, avait curieusement disparu dans l'été. La raison est que pour fêter cet évènement, une autre commune a réalisé une programmation exceptionnelle du jeudi 9 au dimanche 12 novembre 2023 intitulée « Paul Gauguin à l’honneur ! », pour commémorer l’anniversaire de sa disparition. Non, cela ne s’est pas passé à Clohars, mais à ….Pont Aven, bien sûr !!!

 

(Photo : Lorient Bretagne sud tourisme)


Cet article vous a plu, abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.


 

292 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page