top of page

L'ampleur de la bétonisation révélée.












La preuve par les chiffres du ministère de la transition écologique

Image : aménagement zone sud ZAC des hauts de Sénéchal.


En préambule à cet article, nous souhaitons rappeler que dans de précédentes publications, nous avons été amenés à utiliser de nombreuses statistiques sur des sujets larges et variés tels que : les dépenses de fonctionnement de la mairie, la fiscalité locale, les tranches de population par âge.

Nous vérifions rigoureusement à chaque fois les données utilisées, et nous nous obligeons à vous communiquer systématiquement l’origine des sources correspondantes, majoritairement des bases de données gouvernementales, comme l’Insee, l’Ined, le ministère des Finances, de la transition écologique, etc.

Nous avons pu également utiliser des sources "communales", comme par exemple la présentation du Maire et de son consultant, qui nous a donné, sur les trois dernières années, le nombre d'entrées payantes à la maison musée Marie Henry qui est autour de 4500 (Voir article du 24 Juillet).

Enfin, au terme de chaque publication, nous affichons le lien internet qui permet au lecteur d’accéder directement à l’information officielle de référence.


Ceci étant rappelé, nous souhaitons aborder aujourd’hui le sujet de l’urbanisme qui a animé les débats lors des dernières élections municipales, et au cours desquelles nous avions dénoncé le phénomène de bétonisation de notre commune.

Très clairement nous sommes favorables à la construction de nouveaux logements, sociaux ou non, pour aider les personnes aux revenus modestes à s’installer, mais nous souhaitons que cela soit fait dans un programme d'accès à la propriété solidaire et durable (Voir article du 30 avril 2021).

Le problème de l'accessibilité à des logements locatifs devient aussi très préoccupant et on ne peut l'occulter.

Cependant, nous souhaitons réitérer fermement notre opposition au rythme soutenu du nombre de ces nouveaux logements, en décalage complet avec les besoins réels de notre commune, de ses capacités en terme d’infrastructures routières, de réseaux, etc..., sans oublier bien sûr l’impact dommageable sur notre environnement.


Pour comprendre l’ampleur du phénomène, et mettre un terme définitif au discours contraire de la majorité au conseil municipal, nous appliquerons la même méthodologie que pour les sujets évoqués plus haut, à savoir l’utilisation d’une base de données publique officielle.


La base sur laquelle nous allons faire notre démonstration est intitulée « Sitadel », et est disponible sur le site data.gouv.fr. du ministère de la Transition Ecologique. (Voir le lien HTML en fin d’article comme d’habitude).

Cette base est alimentée annuellement par les données fournies par les communes.

Depuis 2011, elle recense le nombre de permis de construire autorisé par chaque commune, concernant les logements seuls, qu’ils soient individuels et/ou collectifs.

Ne sont donc pas concernés : abris de jardin, réhabilitations, modifications….

Il s’agit donc bien de nouvelles constructions.


Que nous apprend cette base à propos de Clohars sur les dix dernières années ?

En moyenne 49 autorisations de logements ont été délivrées par an, soit un total de 492 logements sur la période.


Clohars Carnoët 2011-2020 Nombre de permis de construire autorisé par année
















Dans l’absolu, il est difficile de savoir si cette moyenne d’une cinquantaine de permis de construire par an est élevée ou pas. Le discours officiel de la majorité est qu’elle ne l’est pas et reste tout à fait raisonnable.

Lors de la présentation de la révision du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal en conseil municipal du 23 septembre dernier, Mr Duigou, adjoint à l'urbanisme, a déclaré à nouveau qu'avec une moyenne de 50 nouveaux logements par an nous étions dans une continuité somme toute banale.


Mais, ce que Mr l'adjoint passe sous silence depuis des années, c'est que la place de Clohars, en matière de constructions nouvelles, est tout à fait exceptionnelle dans le paysage de l'agglomération Quimperloise.


En effet, la base « Sitadel » permet de situer notre commune par rapport aux 15 autres communes du territoire.

Ce que l’on constate instantanément sur le graphique ci-dessous, sur ces dix dernières années, c'est que Clohars est la commune où l’on bâtit le plus au regard du nombre d’autorisations accordées :


Communauté de communes de Quimperlé ,2011-2020 Nombre de permis de construire autorisés par commune.
















Quelle analyse tirons-nous rapidement de ce graphique ?


Clohars est incontestablement celle qui bétonne le plus avec 492 permis délivrés.

Elle devance même en nombre de permis Quimperlé , ville de plus de 12 000 habitants !

Sa vitesse de développement est pratiquement de 2,5 fois supérieure à celle de Riec sur Bélon et 30% à celle de Moëlan sur Mer pour ne citer qu’elles.


Un autre indicateur pertinent du phénomène de bétonisation est la concentration des nouvelles constructions sur une agglomération. La superficie moyenne des communes du territoire de Quimperlé est de 40 Km2 et Clohars est en dessous de celle-ci, avec 35 Km2 de superficie totale.

Cet aspect du problème est majeur car, plus la densification est importante sur une commune de petite taille, plus l’environnement de celle-ci est dégradé.

C’est exactement le cas de Clohars comme on peut le voir sur ce nouveau graphique.


Communauté de communes de Quimperlé ,2011-2020 Nombre de permis de construire autorisés par Km2 et par commune.



















Avec 14,1 autorisations de permis de construire au Km2 à Clohars, soit bien plus que la très grande majorité des villes du territoire Quimperlois, avec un nombre total de nouvelles autorisations hors norme ces dix dernières années, il semble que nos élus majoritaires soient manifestement sous influence des société d’aménagements, promoteurs et constructeurs, qui voient en notre commune une formidable opportunité de se développer.


Ce triste constat va pourtant malheureusement s’aggraver avec les très nombreux projets d’urbanisme suivants, en cours et à venir ( Présentation au conseil municipal du 23 septembre 2021):


- ZAC des Hauts de Sénéchal ou de très nombreux permis n’ont pas encore été délivrés,

- Nouveau lotissement de Keranquernat au Pouldu,

- Nouveau lotissement route de Quimperlé

- Nouveau lotissement route de Moëlan

- Nouveau lotissement route de Lanmeur

- Nouveau lotissement à Quillien/Langlazic

- Nouveau lotissement route du Pouldu

- Nouveau lotissement rue Hent Daou Forn

- Nouveau lotissement route de Porsac'h

- Nouveau lotissement route de Penn Allée


Notre belle commune perd donc de son authenticité et se mue rapidement en cité dortoir. Ceci est d’autant plus vrai qu’aucune politique de création d’emploi n’a été ou est développée pour accompagner cet essor urbain.


Nous tirerons également un autre enseignement de la base « Sitadel » : la mise en évidence du déséquilibre important qui se crée entre communes du nord et du sud de la voie express (RN 165) sur le territoire de l’agglomération.

On construit nettement plus au sud de Quimperlé qu’au nord, ce qui amène progressivement une surpopulation d’un côté et une désertification de l’autre. Ce constat interpelle sur le rôle et la vision de Quimperlé Communauté dans l’aménagement de son territoire.


Enfin, pourquoi serait-ce à la commune de Clohars de loger un maximum de personnes sur le territoire Quimperlois ?

La réponse n'est évidemment pas que sociale, contrairement à ce qui se dit officiellement, mais aussi financière (avec la perception des droits de mutation générés par les cessions immobilières), électorale et autres.


En conclusion, nous espérons que la présentation de ces données officielles vous permettra de vous faire votre propre opinion sur le rythme et l’ampleur des constructions sur la commune, et sur ce que cela implique en terme d’environnement, de pérennité des activités agricoles, d’artificialisation des sols, de nuisances diverses liées à l’augmentation de la circulation automobile, etc.


Enfin nous vous laissons aussi juge du niveau de crédit à apporter au discours de la majorité sur ce sujet.


Cet article vous a plu , abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.

Accès base Sitadel :






375 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page