top of page

Cela se doit d'être entendu...

Dernière mise à jour : 10 mai 2022












Le message des électeurs


Au lendemain du 1er tour des élections présidentielles, une abstention importante, un vote massif vers les extrêmes et un rejet des partis socialiste & républicain ont été constatés.

Sébastien MIOSSEC, Président de Quimperlé Communauté et candidat aux prochaines législatives, s’interrogeait dans la presse sur les résultats locaux.


En effet 4 communes du pays de Quimperlé ont placé Marine Le Pen en tête de leurs suffrages : ‘’ cela se doit d’être entendu’’ a-t-il précisé.


Nous sommes au lendemain du 2ème tour qui a vu la réélection d’Emmanuel Macron et une avancée du Rassemblement National notable sur notre territoire.

Plus de 12000 votants en faveur du RN : c’est bien supérieur au total des voix d’extrême droite du 1er tour et bien supérieur à la moyenne Finistérienne.


Sur notre commune ce même constat est malheureusement à faire.

Si des électeurs ont peut-être voté par conviction pour certains des grands thèmes d’exclusion du RN, tels que l’immigration, la préférence nationale, le rétablissement de la peine de mort… une autre part des votes collectés est celle d’électeurs se sentant rejetés ou non-représentés.


"Cela doit être entendu ‘’ disait le Président de la communauté de communes, très bien… mais

pour ENTENDRE il faut d'abord ECOUTER, car de l'écoute vient la compréhension de l'autre à une époque où l'on n'écoute plus que pour répondre.


Comprendre l'autre ce n'est pas toujours accepter ses positions, mais cela évite de le caricaturer, ce qui permettrait peut-être d'apaiser et de recentrer les débats et d'arriver parfois à des compromis pour faire ensemble.


Par rapport aux Présidentielles de 2017, la forte abstention, la quasi-disparition de certains partis, les votes nuls multipliés par 3.7, les votes blancs multipliés par 6.5, démontrent que quelque chose ne fonctionne plus dans notre système démocratique.


Ce qui vaut à l’échelon national le vaut aussi au niveau de la commune et pour la même raison : le manque d’écoute.


Sont-ils entendus les 48.92% d’électeurs Cloharsiens ayant élu les 6 conseillers d’opposition, constamment raillés lors de leurs interventions en conseil municipal ?


Sont-ils entendus les 1473 pétitionnaires contre le projet de muséographie du Pouldu ?

Sont-ils entendus les manifestants s’opposant à l’augmentation des impôts ?


Il fût un temps pas si lointain, où des Cloharsiens, avant de devenir élus et d'être aux responsabilités de la commune, se mobilisèrent contre un projet de réouverture de carrière du côté de l’Isle, mirent la pression sur des élus sourds et se firent finalement entendre, mettant ainsi un terme à celui-ci.


Maintenant que les rôles sont inversés, ce que l'on demandait aux autres ne s’appliquerait plus à soi-même ?


Alors à quand, une réelle qualité d’écoute pour apaiser les débats, recentrer les votes et faire ensemble ! Même si on est élu par 1425 électeurs, on est au service et à l’écoute de 4315 citoyens et 4547 inscrits sur les listes électorales Cloharsiennes.


Cet article vous a plu , abonnez vous à notre site et vous recevrez une notification à chaque nouvelle parution.



210 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page